29 mai 2019

prendre du recul pour mieux avancer


Vous avez sans doute remarqué que je n'étais pas très active sur les réseaux sociaux depuis novembre dernier. Ma 3e session à L'ESM, où je poursuivais mes études en design de mode, ne se passait pas comme je le souhaitais. J'avais beaucoup de difficulté à me rendre à l'école et à faire la totalité de mes travaux. J'étais à ce moment à l'école à temps partiel (9 crédits) puisque je travaillais plus de 25h à l'extérieur de l'école. Pour moi, il était impossible d'en faire plus à la fois. De toute façon j'avais prévu faire mon BAC en 4 ans suite à la décision de déménager à Montréal et de payer mon bail et toutes mes autres dépenses en même temps. 

Au début de mon BAC, j'étais très contente de ma décision parce que je voyais à quel point j'avais ''plus de temps que les autres'' à faire mes travaux puisque je pouvais me concentrer sur les 2-3 cours que j'avais en même temps au lieu de 4-5. Ma première session a été très gratifiante par la collection que Samuel et moi avons produite (vous pouvez la voir ici). Nous avons fait la vitrine de l'ESM, nous avons participé au Fashion Preview auquel nous avons gagné la Bourse Télio d'une valeur de 500$ et nous avons participé au défilé Emergence des finissants de l'ESM. Je reste toujours humble dans tout ce que j'entreprends et réalise, et je peux vous dire que c'est une de mes réalisations que je suis le plus fier. 

Arrivée à la 2e session, j'étais assez brûlée de tout ça. J'avais 2 cours, dont un pratique et un théorique, mais ça ne marchait pas. Les cours théoriques pour moi sont très difficiles à suivre. J'ai de la difficulté quand je reste assise une longue période de temps sans interagir. Et ce qui est de mon cours pratique, il fallait créer une nouvelle collection. Je me suis mise à me mettre énormément de pression puisque selon moi je devais réussir mieux que la dernière. Mes attentes envers moi étaient trop hautes et je ne suis mise à avoir le syndrome de la page blanche.

Durant l'été, je suis partie à Vancouver, en Alberta, à Toronto, aux États-Unis et à faire énormément d'activité plein air. Voyager et faire du sport a toujours été dans mes loisirs favoris et durant cet été j'ai appris à relaxer.

La 3e session a été plus qu'épuisante mentalement et j'ai compris que je devais prendre une pause de l'école et peut-être même du milieu. J'ai donc arrêté mon BAC et mon blog pour la session d'hiver et je me suis consacré à la seule activité liée à la mode qui m'allumait et que j'adore: être styliste chez Bestseller pour les shooting E-commerce. Je suis repartie en voyage au Costa Rica et au Cape Hatteras (u.s.a) et j'ai travaillé beaucoup dont pour une de mes bonnes amies Fanny qui tient la ligne de vêtements F.CAPUANO pour mettre des sous de côté et remboursé mes petites dettes d'étude. 

Aujourd'hui, je ne sais toujours pas ce que je veux faire; est-ce que je retourne à mon BAC, est-ce que je vais faire des études en autre chose où je me trouve un travail dans un domaine complètement différent? Je ne sais pas. Ce que je sais c'est que les BAC sont très exigeants pour les étudiants (à ce que j'ai pu constater par mes ami(e)s à différentes universités et dans différents programmes)  et ça se passe différemment pour chaque personne. Il ne faut pas se comparer aux autres et ce n'est pas parce que je n'ai pas réussi à finir ce BAC qu'il n'est pas bon, mais il n'était juste pas fait pour moi au moment où je l'ai entrepris. Ayant un DEC en design de mode, la majorité des cours ne m'apportait pas exactement ce que je recherchais à ce moment-là. Voulant travailler dans la mode depuis que j'ai 13 ans, donc depuis maintenant 10 ans, je me sens comme toutes cégépiennes qui ne sait pas en quoi s'inscrire à l'université ou qui ne sait pas quel métier elle veut faire plus tard, mais à presque 24 ans.

Donc, j'ai décidé de recommencer mon blog parce que j'ai toujours aimé faire des shoots avec Valérie. Et ce qui est pour du reste, je vous en parlerai peut-être dans un prochain article.

#lavraivie #unjouràlafois

Photos prises par Valérie Gay-Bessette

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire